Guadeloupe : Chute du Carbet et Plage de Trois-Rivières

2 May 2020

 

*   *   *   JOUR 3   *   *   *

 

Pour cette nouvelle journée en Guadeloupe, il fallait absolument (pour moi et mon appareil photo, j'entends 😅) s'amuser lors d'un shooting dans la très fameuse Allée Dumanoir. La double rangée de palmiers royaux nous a donné l'occasion de réaliser quelques photos souvenirs et chacun a posé à sa manière, selon son inspiration et en y mettant le style. Je te laisse admirer les "prouesses" de chacun… :

 

Le reste de la matinée était prévu pour un bain revigorant au pied d'une sublime cascade. Nous avons opté pour les chutes du Carbet. Sauf qu'il y en a plusieurs en Guadeloupe et que nous nous sommes trompé. 😩

 

Explication : pensant aller à la chute du Carbet portant le numéro 1, c'est une fois arrivée sur les lieux que nous nous sommes aperçus que nous étions sur le point de départ de la chute numéro 3. Les indications sur le panneau à l'entrée de la randonnée n'était pas très encourageantes pour la faire avec Milo. La rando paraissait longue et pas très facile d'accès donc nous avons rebroussé chemin pour bien aller à la chute du Carbet N°1.

 

 

Là, un accès facile nous attend. Le parking est réglementé. La visite est même payante ! Une personne à l'entrée contrôlant les visiteurs nous explique que les cyclones ont causé beaucoup de dégâts et que les bassins d'eau chaude ne sont plus accessibles. Déception… On se motive en se disant que ce n'est pas grave, on pourra toujours profiter d'un bain de rivière au pied de la cascade… !

 

 

On se met en route, plein d'espoir et d'énergie ! Le chemin est très bien aménagé avec des pierres plates tout du long. Pas de bifurcations ni d'hésitations possibles ! Il y a beaucoup de monde. Nous suivons consciencieusement le chemin. Tel des randonneurs appliqués et obéissants. Je dit cela car, pour ma part, ça a un peu gâché la rando nature à laquelle je m'attendais. J'aime marcher sur des sentiers roots. Tel un aventurier qui par en exploration (Dora l'exploratrice, c'est moi 😂), j'aime que ce soit un peu ardue et que l'on se sente fier de progresser. Pour Milo, par contre, c'est parfait. Et, je crois, en regardant les autres touristes que nous croisons en chemin, que beaucoup s'attendent à une rando avec quand même un petit niveau de difficulté ! Certains sont équipés comme des dingues. Prêts à un combat face à face avec la nature !!!  Mais il n'en est rien. Certes, la forêt est sublime avec sa végétation dense, mais pour nous, c'est du "déjà vu".…

 

On avance tranquillement. Impatient d'arriver à la fameuse cascade. 

Et là… alors qu'une file d'attente se pointe à l'horizon, je comprends soudain que la déception sera grande ! En file indienne, chacun à son tour, on s'approche d'un garde corps. On ne peut aller plus loin. Droit devant nous se dresse la majestueuse chute d'eau. Loin devant. Tellement loin que le bruit du déferlement de l'eau est pratiquement inaudible.

 

Tout ça pour ça !!! Pas de baignade. Juste le temps de faire une photo, histoire de… On ne s'attarde pas, d'autres touristes attendent derrière !! Bref, "si j'avais su, j'aurai pas v'nu"…

 

 

En réfléchissant sur le chemin du retour, je ne comprends pas pourquoi je ne suis pas tombée sur une info me donnant ces indications. Cet aménagement n'est pas récent. Il me semble important de préciser ce à quoi il faudra s'attendre. Si tu viens de métropole et que pour toi tout cela est "nouveau"alors, cette balade sera sublime. Mais pour nous qui venons de Martinique, nous voulions vraiment nous baigner au pied d'une énorme chute d'eau. Ce fut la petite déception de notre séjour en Guadeloupe. Déception totalement personnelle, entendons-nous bien… 😅

 

 

L'après-midi, nous avons opté pour une baignade sur la plage de sable noir de Trois-Rivières. Une plage immense avec elle aussi des vagues énormes. Milo n'a pas pu se baigner seul, il fallait même le porter pour qu'il profite du bain lui aussi. Il a donc passé plus de temps sur la plage à faire des jeux dans le sable qu'à jouer avec les vagues.

 

 

Nous nous sommes prélassés sur le noir d'une extreme finesse jusqu'au coucher du soleil. Profitant de ces instants simples et ressourçants.

 

 

" On voyage pour changer, non de lieu, mais d'idées "

 

Hippolyte Taine

 

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Découvrez aussi…

La Trace des Jésuites, où le retour post confinement vers la nature

27 May 2020

Guadeloupe : Chute du Carbet et Plage de Trois-Rivières

2 May 2020

1/15
Please reload