Search Results

89 résultats

Posts de blog 68

  • Survol de la Martinique avec ACF aviation

    On a tous dans notre Bucket list des rêves en suspens qui sont parfois plus difficiles à réaliser que d'autres. Et ce sont ceux-là les meilleurs. Ceux qui font parti de l'impossible/possible. Tu vois le genre hein ? #adrénalinemonamie Et bien, les circonstances de la vie font que parfois de belles opportunités se présentent, et bien au-delà de tes propres espérances… Petit retour en arrière sur le dream #bienréel : "I Believe I Can Fly" avec ACF Aviation C'est à l'occasion d'un concours lancé sur mon compte Instagram @mespetitsbonheursausoleil, pour le joli score de 3 000 followers #mercimerci, que tout a commencé. Quand j'ai contacté Tom de ACF Aviation pour lui proposer d'être partenaire en offrant un vol au Grand Gagnant, il a tout de suite été conquis et m'a même proposé de me permettre de piloter ! Imagine : petit cri de joie, cœur qui palpite, petits sauts avec battement des mains en cadence… Moi…, j'allais m'envoler et avoir le ciel, l'infini #etaudelà comme feuille de route… C'est Yannis, alias @sinnay_sht sur Instagram, qui a remporté le concours par tirage au sort. Le hasard fait parfois très bien les choses. Yannis, je le connais sans le connaître. On papote sur les réseaux, on se met des likes et c'est aussi un fan de photos. J'étais donc encore plus contente de partager ce moment avec lui. RDV était pris sur la tarmac de l'aéroport du Lamentin avec Didier de ACF aviation, mon "copilote" de la journée et, accessoirement, celui qui pilotera le Cessna 172 et nous emmènera admirer d'en haut la Baignoire de Joséphine au François. Bien sûr, étant plus que jeune pilote, j'ai eu droit un petit laïus de la part de Didier pour éviter les loopings incontrôlés une fois en l'air "Alors Rachel, tu vois là, la manette ?… et bien tu ne la touches pas ! Tu ne mets pas ton pied sur cette pédale et aussi tu ne parles pas pendant l'atterrissage et le décollage : nous sommes en direct avec la Tour de Contrôle et je ne pense pas qu'elle ait besoin de savoir qu'en vrai t'as pas ton brevet de pilote !" Ok Didier… t'inquiète, je gère, ça va aller ! 😬 Yannis, n'aie pas peur… je vais maîtriser 😅. C'est après avoir vérifié que l'hélice tournait bien, que le moteur ronflait comme un loir et que tout le monde était fin prêts (ceintures bouclées, casque OP, mains moites… #toutçatoutça) que Yannis nous fait une confidence : "Vous savez, je réalise mon rêve d'enfant !"… Noooonnnn ! Sérieux ? Mince, va pas falloir que je me loup'ing alors ! 😂 Le vol risque d'être fort en émotions… Nous nous alignons alors sur la piste de décollage. Je prends les commandes du manche avec Didier (accessoirement) et nous décollons pour près de 30 minutes direction : 7ème ciel… Après avoir traversé la plaine du Lamentin et s'être amusé de quelques turbulences, nous apercevons au loin les îlets du François. Je prends cette fois-ci seule les commandes et laisse mes deux acolytes s'émerveiller de mon virage à droite, puis à gauche avant de piquer légèrement du nez… Je plane, I can Fly… Ce n'est plus un rêve… I don't Believe it !!! Les nuances de bleus sont sublimes. Je n'avais pas encore vu du ciel cette partie de la Martinique J'avais déjà survolé les Trois-Ilets avec Aérodream >> ICI et là c'est tout aussi grandiose pour ne pas dire plus !! Yannis et moi essayons de savourer chaque secondes, chaque minutes et écarquillons un max les yeux pour graver un max d'images dans nos souvenirs… Le temps file pourtant et il est malheureusement temps de rentrer. On reprend la direction du Lamentin, la piste d'atterrissage arrive un peu trop vite au bout du l'horizon… Nous atterrissons tout en douceur… Didier tu es un as ! Merci pour ta sympathie, ton humour, merci pour cette balade dans les airs, merci de m'avoir permis de me mettre quelques minutes dans la peau d'un pilote. Yannis et moi sommes comblés 😀 Et pour la version animées et musicale, c'est juste ici : Je partage aussi ici quelques photos de Yannis qui a eu tout le loisirs #lui de tenir son appareil et faire de beaux clichés. Et oui, on ne peut pas tenir un manche, piloter, s'assurer que ses passagers vont biens, faire des loopings, s'assurer à nouveau que ses passagers vont biens… et filmer + prendre des photos en même temps ! Tout le monde le sait : "Photographier ou conduire… il faut choisir !" Merci à toi Yannis pour les images qui suivent (et aussi pour les vidéos que tu as réalisées sur moi intégrées dans le montage final juste ci-dessus) : Je t'invite à cliquer sur les images pour les voir en grand… Je remercie encore ACF aviation, Tom et Didier pour ce moment inoubliable. Si toi aussi tu veux Believe You Can Fly… c'est juste ICI : www.acfaviation.fr. Il sont situés à la zone aéroportuaire du Lamentin. Pour les contacter : 0696 54 35 94 / 0696 27 65 91 * * * * « Il existe deux choses qui empêchent une personne de réaliser ses rêves : croire qu'ils sont irréalisables, ou bien, quand la roue du destin tourne à l'improviste, les voir se changer en possible au moment où l'on s'y attend le moins. » Paulo Coelho N'hésite pas à laisser un commentaire et @ bientôt sur les réseaux 😉

  • Balade au sommet du Piton Crève Coeur

    Allez Zouuuuh ! Comme dirait Mika de @sunsetmartinique, mais cette fois-ci ce n’est pas pour une « punition confinement », non 😅, aujourd’hui, c’est le premier jour où nous pouvons enfin franchir la barre des 10 km autour de notre domicile ! Tu l’auras compris, après 6 semaines de restrictions, les pieds sont dans les starting-blocks ! Allez Zouuuuh ! Go to « la route du sud », direction Sainte-Anne ! Nous choisissons donc pour cette petite remise en jambe #unpeusportive une balade jusqu'au sommet du Piton Crève Cœur. On va pas attaquer trop fort pour une reprise musculaire, on n’est pas fou quand même #quoique ! Notre petite troupe se met donc en route pour grimper, grimper, grimper… Crève Cœur… Quel nom surprenant ! J’imagine une histoire de Princesse (à talons hauts, obligé) esseulée et triste voulant se jeter du haut de la montagne car son Prince, pas du tout charmant, lui aurait brisé le cœur. Elle a donc emprunté ce chemin escarpé, (pas du tout balisé à l’époque #onrestedanslecontexte) dans l’idée de mettre fin à ses jours #lamourparfois ! Chemin faisant, notre belle, larmoyante et intrépide, maugréant car la végétation sèche de cactus et agaves lui griffait les jambes et les roches instables lui faisaient parfois perdre l’équilibre, elle repensait à ses amours perdus. Serait-ce son côté aventurier, casse-cou qui aurait effrayé son beau Prince, ou alors cette envie insatiable de découvrir son île et ses multiples richesses, toujours et toujours ? Lui si casanier et si peu enclin à s’enthousiasmer de la beauté simple de la nature #ohungommierrouge #regardeunzandoli, alors qu’elle, elle s’extasie de la moindre feuille #etlàuneagaveimmense et de la moindre racine en forme de tête de serpent #lapreuveenimage ! Arrivée devant le premier point de vue sur la baie du Marin, tout ébouriffée et en sueur, notre Princesse reprend son souffle et se dit qu’ici, la vue est déjà bien belle. Se retournant, elle voit qu’elle n’est pas encore arrivée au sommet, elle en oublie déjà ses états d’âme et décide de grimper plus haut, voir si l'horizon sera encore plus grandiose. Après une bonne heure de grimpette, elle arrive enfin en haut. Le sommet de cet ancien volcan (apparu il y a 18 millions d’années... bien plus ancien que la Montagne Pelée, qui elle n’a que 350 000 ans !) lui offre un panorama au-delà de ses espérances : ses yeux balaient sur 360° la mer des Caraïbes, la Presque’île de Sainte-Anne et la Baie des Anglais, le Morne Larcher #femmecouchée et le rocher du Diamant à l’Ouest, le canal de Sainte-Lucie au Sud et l’océan Atlantique à l’Est. En contrebas, elle aperçoit même la grande habitation sucrerie dans laquelle elle réside et où elle a passé toute son enfance. Elle devine à proximité de l'Habitation #aujourdhuienruines, les travailleurs qui coupent la canne, s’occupent du bétail et des jardins vivriers tout proches. Cette beauté lui « crève le cœur » ! Elle s’est dit qu’elle ne peut mourir ici. #ouf. Qu’il lui reste encore des chemins à arpenter comme aller jusqu’à Val d'Or, Les Anglais des Grottes, Baréto, Morne Aca… Alors, elle pris la décision d'ériger ici même une table d’orientation pour symboliser toute la beauté du lieu, pour que chacun sache que le chemin doit être emprunté pour forcer la réflexion et prendre un nouveau départ, une nouvelle route de vie, si besoin est. Et puis, tant pis pour celui qui ne sera pas sensible à ce paysage, celui qui ne mesurera pas la chance de pouvoir encore et encore admirer ces richesses martiniquaises. Elle se dit que celui qui foulera cette table où les merveilles sont indiquées sera bienheureux et récompensé par tant de beauté alentour. Et surtout, elle se dit que la prochaine fois qu’elle reviendrait ici, ce serait pour y admirer le coucher de soleil, et certainement pas toute seule, c’est certain ! Info pratique : Le point de départ de la rando se situe vers Sainte-Anne, après le rond-point de Cap Chevalier, il faut prendre une route à gauche qui grimpe vers le piton Crève-Cœur pour arriver au parking, à proximité des ruines d’une ancienne sucrerie. Tout est très bien indiqué. Je te laisse avec cette vidéo des temps modernes, parce que les contes de fée, ça va bien un moment, mais faudrait être un peu réaliste tout de même ! 😅 “Tous les dragons de notre vie ne sont peut-être que des princesses qui attendent de nous voir heureux ou courageux.” Rainer Maria Rilke N'hésite pas à laisser un commentaire et à épingler pour partager … Merci

  • Randonnée à la cascade Couleuvre

    Rendez-vous était pris, en petit comité cette fois-ci (coucou Enola, Linda et Jérémy 😃), pour une balade en pleine forêt tropicale, à l’extrême nord Caraïbe de notre belle Martinique, juste après la commune du Prêcheur. L’idée : se rafraîchir sous la plus grande cascade de Martinique, la cascade Couleuvre. Le Prêcheur, "ce n’est pas la porte à côté", même si on habite dans le centre (vers Fort-de-France) : il faut compter une petite heure de route pour atteindre cette pointe sauvage de l'île. Après avoir dépassé l’Habitation Céron (#sublime : à voir ICI ) et la plage de sable noir de l’Anse Céron, il faut continuer sur une route très sinueuse qui se termine en cul de sac pour laisser place à un parking. Ici, nous sommes au bout du monde #martiniquepetitpays. Après s'être garé, on prend sac à dos, sourire et motivation, ça va forcément avec… et c’est parti pour une aventure #extrêmenord. Pour la petite histoire, nous étions tellement enthousiastes et impatients que nous avons manqué l’accès de la rando qui mène à la cascade. Nous avons continué tout droit sur le chemin qui conduit à la plage de sable noir, l’Anse Couleuvre. On a pu #ducoup découvrir les ruines de l’Habitation Couleuvre avec ses pieds de cacaoyers. Après avoir un peu déambulé sur la plage et croisé quelques campeurs #dudimanche, nous avons compris que l’accès n’était pas par là #arghhhh et avons rebroussé chemin pour suivre un sentier indiquant «Grand-Rivière». Motivés, on se met en route avec beaucoup d’énergie… Le sentier a beaucoup de bifurcations ; on décide après une looonnnnguuuue concertation euhh ??? on fait quoi ??? de prendre le sentier qui partait à gauche et après plusieurs minutes de marche, on arrive sur un point de vue sublime qui donne sur une plage et, au large, en pleine mer des Caraïbes, l’îlet la Perle, connu pour être un des plus beaux spots de plongée de la Martinique. On se rend alors compte que la cascade ne peut pas border les falaises mais qu’il faut s’enfoncer dans la forêt pour l’atteindre. Nous ne sommes pas sur le bon sentier #arghhhh-bis. On rebrousse pour prendre le sentier sur la droite… en vain… cette route mène à Grand-Rivière #arghhhh-ter! GPS mon ami ?… Non ! Pas de réseau… arghhh #enchoeur… nous sommes perdus !!! On décide alors de revenir au point de départ et on se renseigne auprès de quelques passants. Et, en fait, le départ est juste à droite du parking, avant de traverser le petit guet. C’est bien indiqué, sauf qu’il faut regarder à droite au lieu de filer tout droit… bref, On repart après 2 heures d’aller/retour dans une forêt dense et sèche où, au final, on aura quand même pu observer de jolis points de vue #onapastoutperdu. On se dit alors : si on avait pris la bonne route, on serait déjà arrivé !! On réajuste le sac à dos, et les sourires et la motivation qui vont forcément avec… et c’est RE-parti pour l’aventure #cascadeonarrive. Au fur et à mesure que l’on s’enfonce, la végétation est beaucoup plus dense. On traverse la rivière Couleuvre à plusieurs reprise. Le sentier est très bien aménagé avec des pontons et des escaliers tout le long. En chemin, on croise quelques matoutou falaises (espèces protégée de mygales endémiques que l’on peut admirer facilement sur les arbres si l’on sait observer attentivement). On reprend notre souffle… ça grimpe quand même un peu !!! #voirebeaucoup… Et on a déjà beaucoup de marche d'aller/retour dans les pattes ! Les derniers mètres avant d’arriver à la plus haute cascade de Martinique sont les plus abrupts. On va quand même pas s’arrêté là, allez… encore un petit effort #ledernier avant la récompense. Enfin devant, il faut avouer que la cascade Couleuvre est certes la plus haute mais ce n’est pas celle qui a le plus haut débit. Ses 120 m de falaise sont un toboggan où l’eau glisse doucement, elle est majestueuse à défaut d’être tumultueuse. Il n'y a pas vraiment de bassin pour se baigner, par contre on peut se glisser derrière sous le rideau d'eau et ça, c’est vraiment sympa ! On en profite pour faire quelques photos bucoliques #madininaentalons Important : il est fortement déconseillé de faire cette rando par temps de pluie, la rivière peut alors gonfler subitement et couper tout retour en arrière... Comme on traverse la rivière plusieurs fois et qu’il y a aussi un peu de boue par moment, il est important de s’équiper de bonnes chaussures. Je te laisse avec cette petite vidéo Et n'hésite pas à laisser un message et à partager 🥰 “Le récit est un chemin qu'il faut suivre pour se perdre.” Jean-Claude Carrière

Tout afficher

Pages 9

  • Voyage Aux Antilles | Martinique | Mes Petits Bonheurs Au Soleil

    Sur le blog… Martinique Balades, découvertes Voyages Viens, on décole... Gourmandises Papilles en émoi Petits bonheurs La vie en mieux ! Je te propose ci-dessous les derniers articles publiés. Retrouve tous les autres dans les rubriques correspondantes. Croisière en catamaran avec vue sur les cachalots Balade jusqu'à la Pointe Banane au Robert Balade en mer au Prêcheur La Trace des Caps et ses trésors La Trace des Jésuites, où le retour post confinement vers la nature Guadeloupe : Chute du Carbet et Plage de Trois-Rivières Guadeloupe, Pointe des Châteaux et Plage de Bois Jolan Guadeloupe, Parc des Mamelles et plage de la Perle Jardin de Balata, bienvenue au Paradis Toutes les vidéos Toutes les vidéos Lire la vidéo Partager Chaîne entière Cette vidéo Facebook Twitter Pinterest Tumblr Copiez le lien Lien copié Rechercher vidéo... Lecture en cours J'peux pas… J'ai Martinique ! 05:41 Lire la vidéo Lecture en cours Balade en mer en Martinique 01:01 Lire la vidéo Lecture en cours Halloween in NY 03:21 Lire la vidéo Lecture en cours On a tiré la senne à Bellefontaine 02:22 Lire la vidéo

  • Blog | mespetitsbonheurs

    Croisière en catamaran avec vue sur les cachalots Balade jusqu'à la Pointe Banane au Robert Balade en mer au Prêcheur La Trace des Caps et ses trésors La Trace des Jésuites, où le retour post confinement vers la nature Guadeloupe : Chute du Carbet et Plage de Trois-Rivières Guadeloupe, Pointe des Châteaux et Plage de Bois Jolan Guadeloupe, Parc des Mamelles et plage de la Perle Jardin de Balata, bienvenue au Paradis Balade en bateau à la découverte de la mangrove Abécédaire Martiniquais La Savane des Esclaves Point de vue du Morne Larcher Rhum JM, au cœur de la tradition Balade en catamaran vers le Rocher du Diamant A.1710, Rhum Extraordinaire Rando Boucle du Vauclin, baignade à Trou Cochon Balade dans la mangrove Halloween in NYC Escale à La Toubana Hôtel Madinina vue d'en haut On est allé tirer la senne à Bellefontaine Petits Bonheurs en l'air Tartane et le ballet des pêcheurs

  • Voyage des petits bonheurs

    Balades Tu trouveras ici un petit aperçu de quelques escapades sur Madinina, l'île aux fleurs. ​ Alors, installe-toi confortablement pour profiter de ces balades que je souhaite te faire partager en toute simplicité. Balade en mer au Prêcheur Balade en mer au Prêcheur, à la rencontre des dauphins de Martinique La Trace des Jésuites, où le retour post confinement vers la nature Il fallait que ce soit grand. Il fallait que ce soit un bain de tout : de feuillages, de végétation gigantesque, de nature XXL, de fraîch... Jardin de Balata, bienvenue au Paradis Une lumière céleste passant au travers des persiennes, un rire échappé d’une maison créole, un regard espiègle et joyeux surpris au détou... 1 2 3 4 5

Tout afficher