Balade en bateau à la découverte de la mangrove

9 Apr 2020

 

Tu peux découvrir la mangrove en te promenant sur de nombreux sites aménagés avec des pontons comme celui de la Presqu’île de la Caravelle, l’Etang des Salines ou le Morne Cabri au Lamentin… mais il est une expérience berçante et enrichissante qui est des plus agréable : celle en bateau à bord de la barque du Mantou.

 

 

Le départ se fait aux Trois-Ilets et permet ainsi un passage à proximité des trois petits îlet (l'îlet Charles, l'îlet Thebloux et l'îlet Sixtain) qui ont donné le nom à cette commune située au sud de la Martinique.

 

Avant d’entrer dans le cœur de la mangrove en naviguant sans bruit sur le canal cocotte (ou le canal de Rivière-Salée), Faustin, notre guide sympathique et plein d’humour, nous délivre tous les secrets et fait historiques des lieux.  On y apprend notamment que le Canal Cocotte est une véritable route maritime qui servait à acheminer la canne à sucre vers la distillerie Dillon. Auparavant, la mangrove était très vaste et s’étendait jusqu’à la baie de Fort-de-France !

 

 

Au milieu de la mangrove on découvre un monde de palétuviers entrelacés. Faustin nous explique qu'il existe plusieurs variétés : des palétuviers rouges, blancs, gris et noirs qui, chacun, tels des pieds filiformes, s’entremêlent les uns les autres. Ces échasses permettent la stabilité de l’arbre implanté dans la vase.

 

 

Notre guide nous montre comment ce roi de la mangrove se reproduit : plutôt que de risquer d'être noyées ou asphyxiées, les graines des palétuviers rouges et blancs germent quand elles sont encore sur l'arbre-mère. Quand elles ont développé des racines suffisantes, les jeunes plantules de palétuvier se détachent de l'arbre-mère pour se ficher directement dans la vase (à marée basse) ou être entraînées par le courant (à marée haute). C'est ainsi que la mangrove s'étend par flottaison.... Les palétuviers sont les seuls arbres capables de pousser avec les pieds dans l'eau salée. 

 

 

On aperçoit une grande aigrette blanche perchée sur une branche. On apprend aussi à observer et à repérer les minuscules crabes jaunes qui nichent ici. Ces tout-petits crabes de palétuvier, qui mesurent 2 cm de long, vivent principalement sur les racines aériennes des palétuviers rouges, au-dessus de l'eau.

Le crabe mantou, lui, ou crabe à barbe, a des pattes velues et creuse son terrier dans la vase au pied des palétuviers. Faustin nous montre comment les attraper avec une ratière. Milo est conquis !

 

 

Sur le chemin du retour, on fait une halte sur l’ilet Robinson pour en apprendre un peu plus sur certaines plantes et la façon dont elles sont utilisées dans la vie quotidienne. Puis, surprise, on apprend que le site abrite quelques traces du passage des Indiens Caraïbes ! Milo s’amuse avec les coqs vivant sur les lieux et on se remet de nos émotions avec un bon jus de fruits local offert par notre guide.

 

Cette balade est vraiment agréable et accessible à tous, petits et grands. On y apprend énormément de choses et Faustin sait nous faire partager sa passion. Compter 2h30 pour la balade. Plus d’infos www.lemantou.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Découvrez aussi…

La Trace des Jésuites, où le retour post confinement vers la nature

27 May 2020

Guadeloupe : Chute du Carbet et Plage de Trois-Rivières

2 May 2020

1/15
Please reload