Randonnée sur la Presqu'île de la Caravelle

Le challenge paraissait insurmontable pour les filles, surtout pour Loée : marcher 3h pour faire une balade… Quelle idée ??? « J’aurai dû prendre mon vélo » gémit-elle déjà dans les premiers mètres. Et puis, je leur ai promis une récompense de taille, une magnifique baignade à la fin du parcours dans la Baie du Trésor. Je leur ai expliqué qu'il fallait un peu "souffrir" pour mériter ce bain de mer et pouvoir ainsi le savourer au centuple. Et puis, au fil du parcours, alors que le chemin passait de la forêt aux falaises attirantes et majestueuses, Loée s'est senti l'âme d'un chef de file. Armée de son sifflet, c'est elle qui nous a encouragés tout du long, quand le soleil tapait trop fort et que nous avions un peu de mal à monter le chemin escarpé. « Biiiiip… Biiiip… » entendions-nous au loin. « Yolooo !! On est là, on arrive ». On a ri, sué, chanté ! Fais des rencontres en chemin. Et là, après plus de 3 heures de marche, au détour d'une mangrove asséchée, nous l'avons vu, cette eau cristalline et calme, comme un appel irrésistible. Loée a couru, a sauté de joie. Merci Maman, c'est vrai que la récompense est extra !!! Vite, se déchausser, tremper nos pieds endoloris… Ahhh, véritable instant de bonheur… Merci la vie, merci pour ce petit bout de Paradis.

" Un des grands malheurs de la vie moderne, c’est le manque d’imprévu, l’absence d’aventures."

Théophile Gautier

Après un bon bain de mer et une pause sandwich, nous avons repris la route. Au travers de la forêt et la mangrove, nous avons cherché "le trésor de la Caravelle", compté les balises bleues et blanches : il fallait se motiver, encore 1 heure de trajet avant de découvrir les ruines du Château Dubuc. Finalement, nous sommes arrivés sur le site plus vite que prévu. Trop fière de nous !! La visite du Château s'imposait comme une évidence. Une parenthèse culturelle et symbolique. Et puis aussi une envie irrésistible de ne pas rentrer de suite, prolonger ce moment entre filles, comme seule au monde face à la nature. Entre ruines et arbres centenaires, on s'est plongé un moment au temps des esclaves. Les filles sont rentrées dans les cachots s'imaginant la tristesse et l'horreur quand les esclaves y étaient enfermés pour punition. On a marché sur l'histoire de notre île. On a marché sur le sentier de la vie. Une belle parenthèse sur la Presqu'île de la Caravelle.

Enregistrer

Découvrez aussi…
Qui suis-je ?

Bienvenue dans mon univers, sous le soleil et à l'ombre des cocotiers…

En savoir un peu plus…

 

Autres thèmes d'articles :

© 2016. Création Rachel. Merci à Wix.com