Bain dans la Cascade Missoré, sur les flancs de la Montagne Pelée


La cascade de Missoré, Montagne Pelée #madininaentalons

C’est sans doute mon côté aventurière, toujours avide de nouvelles découvertes et d’endroits #inédits qui m’a amenée à suivre les pas de mon guide du jour : Jules (alias @gadgetdj3 sur insta #gram) du côté de la cascade de Terre Missoré, sur les flancs, #ouaucœur de la Montagne Pelée.


J’avoue que parfois, il vaut mieux ne pas savoir ce qui nous attend #vraiment car on n’irait pas se mettre les pieds dans la boue jusqu’aux chevilles #véridique, on ne reviendrait pas avec un énorme bleu #surlebras et les courbatures dans les cuisses seraient des sensations inconnues #3joursquejpeuxplusmasseoir. Mais, vivre sans heurts et sans dépassement de soi, est-ce vraiment intéressant ? #làestlaquestion


Tu l’auras compris, si t’aimes la rando flonflon #ronpatapon, avec un chemin tout tracé et si t’aimes pas mettre tes mains sur les roches pleines de mousses humides #ahhhdégeuuuuu, si t’aimes pas salir ton legging avec de la terre #çatâchecetruc? et si t’aimes pas tremper tes pieds dans l’eau fraîche de la rivière #zutmeschaussuresneuves, alors cette rando n’est pas pour toi.


Bon, pas la peine de faire la moue 😕, reste là, car, l’avantage, c’est que tu peux quand même découvrir #viacetarticlegénial les splendeurs à flancs de Pelée et les richesses qui habitent la rivière Falaise en lisant ce blog #fascinant #ouioui. Alors, on reste ensemble encore un peu… ? #ohqueoui 😀


Montagne Pelée, Martinique

« On commence par où, alors, pour y aller ? » #jelisdanstespensées


Le départ se fait en contrebas du parking de l’Aileron, au niveau de la Montagne Pelée. Il faut redescendre à pied sur la route sur une dizaine de mètres. Le sentier débute alors sur la gauche au milieu de la végétation, près d’une petite construction. La randonnée commence dans les herbes #hautes sur un sentier #souvent boueux car la pluie est #souvent de compagnie par ici. Par chance, nous avons eu une journée sans aucune goutte d’eau et la lumière diffuse du soleil a participé à la magie de la découverte des lieux tout le long du parcours.


Montagne Pelée, Martinique

Cascade Missoré, Rivière Falaise, Montagne Pelée, Martinique

Cascade Missoré, Rivière Falaise, Montagne Pelée, Martinique

Ici, la trace est nette #mercilesnombreuxmarcheurs, on se faufile au travers d’une végétation riche en profitant de beaux points de vue car le ciel est dégagé #ilfaitSUPERbeau. Quelques fleurs, fougères et autres trésors de cette nature endémique spécifique à la Pelée transpirent encore de la rosée matinale. Il est 8h30. Jules me dit, sans doute pour m’encourager, que nous serons en bas dans une heure… Jules est optimiste et surtout bon marcheur. Jules sait #aussi motiver et encourager, ça, je le découvrirai beaucoup plus tard sur le chemin du retour #allerRacheltupeuxlefaire!…


Des cordes #mouillées sur des piquets pour se tenir à certains endroits et des petites passerelles en bois #détrempées sont installées tout le long. Nous sommes sur les flancs de cette majestueuse Dame Pelée et nous allons bientôt devoir nous agripper à une grande échelle en bois #humideetglissante pour descendre dans une petite ravine et ainsi commencer à marcher tout le long dans la rivière.


Cascade Missoré, Rivière Falaise, Montagne Pelée, Martinique

Après être descendus sur près de 10 mètres sur des barreaux espacés #jambesdegéant, nous sommes plongés au cœur de la montagne dans un lieu sombre et humide #JurassicPark. Entourés de falaises où mousses, fougères, végétaux cherchent à grimper aux lianes et aux branches pour atteindre la lumière du soleil. Le bruit de l’eau résonne est pourtant tout est paisible. On entend quelques oiseaux chanter au loin. « c’est beau, whaoua c’est beau ! » Je suis émerveillée.


Cascade Missoré, Rivière Falaise, Montagne Pelée, Martinique

Après avoir marché les pieds dans l’eau fraîche et escaladé quelques rochers, deux petits passages en rappel sont nécessaires. Des cordes #toujoursmouillées aident à la descente. Il faut prendre son temps et assurer chaque pas. « Mets ton pied plus à gauche, la prise est juste en dessous… Voilà ! » Jules me guide, car effectuer une descente en rappel #moinsde4mètres est une grande première pour moi ! Mais l’adrénaline est là et Jules surveille et me conseille les prises ! #ilestsympaJules #mêmesupersympa!


Cascade Missoré, Rivière Falaise, Montagne Pelée, Martinique

Cascade Missoré, Rivière Falaise, Montagne Pelée, Martinique

A chaque recoin, l’eau. A chaque détour, des petites cascades se rejoignent. Les crabes oranges, habitués des lieux, se douchent avec les ruissellements sur la pierre.


Cascade Missoré, Rivière Falaise, Montagne Pelée, Martinique

On continue de remonter la rivière. Jules connaît très bien les lieux. On escalade #encoreetencore des roches. Les pierres sont glissantes #aïemonorteil. On colle parfois notre corps sur des grosses pierres lisses pour avancer sans tomber ou on décide de faire des glissades sur les fesses… Toutes les techniques sont bonnes pour avancer ! Et on avance… #onavance #onavance! #cestuneévidence


Cascade Missoré, Rivière Falaise, Montagne Pelée, Martinique

Au croisement de certains cours d’eau, il faut bifurquer à gauche, puis à nouveau à gauche pour atteindre la rivière Falaise qui prend sa source sur les flancs de la Montagne, et traverse ensuite la commune d’Ajoupa Bouillon pour après se déverser dans la Rivière Capot (les rivières ça changent de nom on ne sait même pas où, ni pourquoi, ni comment 🤣). On la remonte pendant plusieurs #longuesetinterminables minutes avant d’atteindre la cascade Missoré, un petit #ougrand joyaux au creux de la montagne verdoyante #welcomeinParadise!


Cascade Missoré, Rivière Falaise, Montagne Pelée, Martinique

Jules a dit « une heure et on est arrivé ! » #ilesttrèsdrôleJules! Je crois que nous avons mis près de 2 heures ! Il est vrai que nous avons pris le temps de photographier chaque recoin, d’admirer chaque bout de feuilles et que mon rythme n’était pas celui d’une sportive aguerrie ! Mais peu importe ! La magie opère : l’eau transparente, ce bassin bleu, ces petits poissons colorés faisant du surplace… Ici, en ces lieux, cela semble presque irréel.

Le bain est obligatoire ! L’eau est glacée et permet de détendre les muscles. Jules plonge, je fais quelques brasses… on profite du soleil et du lieu un petit moment avant de repartir #déjà et retourner sur nos pas #toutçaàremonter! pour gravir et escalader à nouveau chaque pierre qui nous a amenés jusqu’en ces lieux majestueux, en terre Missoré.


Cascade Missoré, Rivière Falaise, Montagne Pelée, Martinique

Bilan de cette randonnée :

- La faire #absolument quand le temps est découvert et ensoleillé

- Nombre de litres d’eau absorbés : 1,5 L

- Nombre de litres d’eau transpirés : 3 L #déficitcorporel

- Nombre de litres d’eau rencontrés : Heuuu 🧐, t’es sérieuse là ?? #jaisoif

- Nombre de chutes et de glissades : > 3 #onabienrit #oupas

- Nombre de fois ou j’ai dit « c’est beau, whaoua c’est beau ! » : impossible à compter #laphrasedujour

- Nombre de bleus : 1 #énorme de 15 cm2 de surface totalement bleu, même après 10 jours

- Nombre d’espèces animales rencontrées en chemin : 4 (crabe, zandoli, poisson, oiseau)

- Nombre d’espèces végétales rencontrées en chemin : 1 245 879 533 feuilles #différentes

- Départ 8h28 - Arrivée : 12h40


S’en suit forcément une note à moi-même (et à toi si tu veux rester motivé pour faire à ton tour cette rando) : Jules aurait-il menti sur la durée, à savoir 1 heure pour arriver au petit bassin et à sa cascade ?

Si l’on prend en compte :

A : le temps que nous avons mis pour photographier #filmer chaque caillou et chaque goutte sur les fougères.

B : Le temps de 3 #longues pauses pour faire des shooting so sexy en talons (sessions photos mémorables pour Jules, j’en profite d’ailleurs ici pour le remercier grandement d’avoir bien voulu se prêter à ce jeu de la Princesse et de ses souliers #madininaentalons)

C : Le temps à écouter les oiseaux et à observer les crabes prendre une douche #lairderien.

D : Le temps de la baignade #glacée.

J'en déduis mathématiquement que : 1h aller + 1 h retour + A + B + C + D = 4h12


En conclusion : Jules a raison. Il faut toutefois prévoir large, le temps n’est pas l’essentiel. L’essentiel reste la découverte et le plaisir #surtout


Je te laisse avec cette vidéo : clique dessus pour l'agrandir et MONTE LE SON 😅





Un grand merci à Jules sans qui je n’aurai pu découvrir cet endroit incroyable #MERCIIIIIIII.

Et merci pour ses encouragements quand l’énergie me manquait #quelquefois sur le retour.