Qui suis-je ?

Bienvenue dans mon univers, sous le soleil et à l'ombre des cocotiers…

En savoir un peu plus…

 

Autres thèmes d'articles :

© 2016. Création Rachel. Merci à Wix.com

Halloween in NYC

8 Dec 2018

 

Pourquoi aller faire Halloween à New York ?

 

L’idée a germé dans ma tête tout de suite après notre Carnaval 2018. Nous avions participé pleinement à l’euphorie qui emporte Madinina pendant les jours gras (article ICI) et tout cela était grisant. Je me suis dit qu’il fallait vivre ça encore une fois, mais là où les masques et les costumes sont encore plus effrayants, là où tout est démesure et extravagance, là où les citrouilles s’humanisent et où les squelettes reprennent vie.

 

NYC. New York City. Une évidence…

 

 

New York ! Toi que j’aime tant.

Je commence à te connaître. Ce voyage est le troisième dans tes borought. Nous avions la deuxième fois passé Noël en famille en 2016 (article ICI) et je ne me lasse pas de te re-découvrir. Il y a en toi comme une amie. Tes rues et tes quartiers nous sont familiers car on te voit souvent sur petits et grands écrans si bien que tu ne nous es pas étrangère.

 

 

« Je vais à Paris, je vais à Londres, je vais à Rome, et je dis toujours :

« il n’y a pas d’autre endroit comme New York ».

C’est la ville la plus excitante au monde aujourd’hui. C’est comme ça. C’est tout. »

 

Robert De Niro

 

 

Tu sais nous accueillir, on se sent en sécurité et au final pas si petit que ça malgré ta grandeur.

New York, tu files toujours plus haut.

Tes tours se font plus minces, pour fleurer encore plus avec l’horizon.

Tu veux rester digne malgré tes blessures et tes plaies béantes.

Lady Liberty l’avait bien compris. Le bras pointer vers le ciel. Toi qui accueille, inspire, étonne...

 

 

" Quoi de plus beau sur Terre que la liberté ? Bartholdi l'a statufiée.

Elle accueillait l'immigrant à New York, elle reçoit aujourd'hui les touristes.

 

Delfeil De Ton

 

 

*   *   *   *

 

Halloween se termine en apothéose le soir du 31 octobre lors de la (Greenwich) Village Halloween Parade. Mais avant cela, il faut planter le décor et s’amuser (un peu) à se faire peur ! Certains quartiers se transforment en "cité de l’horreur". Chauves-souris, squelettes, sorcières, sang, pierres funéraires et citrouilles d’Halloween décorent maisons individuelles et boutiques. Pour vivre les choses pleinement, j’ai opté pour une visite (en français) d’un quartier de Brooklyn, très populaire pour ses décorations, et pour un atelier de découpage de citrouilles. 

 

Comme notre point de RDV était à Brooklyn même, on a traverser le « mythique » pont au lever du soleil. Je voulais que cette traversée soit un instant magique et surtout ne pas être plongée au milieu de la foule. J’avoue, on a eu froid. Loée surtout. Mais cela en valait la peine. 

 

 

Puis, vers 10h, on est parti avec notre guide, Justine de New York Off Road, et un petit groupe de 5 autres personnes pour une balade d’une heure dans les quartiers typiques de Brooklyn, là où les maisons sont en briques rouges.

Un chouette moment ludique et instructif.

 

On s'est ensuite rendu dans un appartement privé pour notre " atelier citrouilles ". Au final, cette énorme cucurbitacée orange se découpe facilement si on a le kit d’outils adaptés. A l’aide de mini-scie et petit couteau, nos dessins prennent forme dans l’euphorie et la bonne ambiance. Ce fût super sympa à réaliser !

 

 

*   *   *   *

 

L’après-midi on a filé sur Dumbo pour caresser des yeux la vue sur Mahanthan et surtout pour être enfin là où l’Empire State Building se devine sous les arches du Manhattan Bridge, dans cette ruelle si mythique et tellement clichée !

 

Mais après tout c’est aussi ça les voyages : poser tes pieds in real life sur la photo Insta que tout le monde prend et qui te fait rêver ! ☺️

J’ai adoré ce quartier. Les points de vues sont tous aussi magiques les uns que les autres. 

 

 

On a mordu dans le burger Shake Shake - sur le net on dit que ce sont les meilleurs burger de NY, je dirai que c’est faux, OK, les frites sont ondulées mais ce n'est pas une raison pour nous onduler l’esprit ! - Ce burger est bon, ok. Sublime… Non. Mes papilles ont frôlé l’extase sur un pain dégoulinant de sauce et de fromage coulant dans d’autres lieux… Sorry

 

 

*   *   *   *

 

Le lendemain, c’est avec notre guide Pierre-Emmanuel de New York en Français que nous explorons Central Park à vélo. Une balade de près de 4h pour découvrir son histoire et voir un maximum de points d’intérêt, des plus emblématiques aux plus insolites ! Le parc est tellement immense (env. 4 km de long sur 800 m de large) que l’on ne peut le visiter dans sa totalité à pied. Surtout si on est à NY pour seulement quelques jours. Cette option est donc un TRES bon compromis. Ludique, sportif, instructif, on ne rate rien et on a droit à de magnifiques points de vue ! Au final Central Park, le " poumon vert " des New-yorkais, est aussi riche en anecdotes qu’en espaces aménagés variés et de toute beauté.

 

 

La journée était ensoleillée et les couleurs automnales ont donné à ces quelque 340 hectares de verdure - qui dessinent un rectangle parfait au milieu des gratte-ciel - une jolie palette colorée.

 

J’avais oublié ces teintes ocre et orangées. J’avais oublié ces feuilles qui recouvrent les chemins. A vélo, pendant quelques heures, je me suis soudain remémoré mon enfance. A la campagne Bressane, quand on partait à vélo en balade avec ma mère et ma sœur. Voyager c’est se créer des souvenirs mais c’est aussi se souvenir… 

 

 

Je recommande vraiment cette visite. Vous n’êtes pas obligé de la faire avec un guide car il est possible aussi de louer soi-même des vélos à "Central Park Sightseeing ", mais vous risquer de vous perdre et de passer à côté des nombreux trésors qu’il recèle.

 

*   *   *   *

 

Ces quelques jours partagés avec Loée ont été loufoques, so pretty and funny !

Un retour à l’enfance et un partage d’émotions fortes.

 

 

Car oui, je l’avoue : après avoir monté les 103 étages du WTCM en 40 secondes et que, après une mise en scène digne des Américains, je me suis retrouvée devant un rideau se levant doucement sur la vue à couper le souffle de Manhattan, j’ai versé ma larme.

 

Oui, je l’avoue, pendant le spectacle de la Reine des Neige à Broadway, au milieu de ces décors époustouflants et dans une salle au final assez intimiste, face à des acteurs/chanteurs/comédiens/danseurs, (oui oui, tout ça à la fois mais pas 25 % de chaque, non 200 % de chaque !), à vous faire croire que vous êtes au cinéma tant la magie opère, j’ai à nouveau versé ma larme.

 

Et oui, j’assume avoir dansé comme une folle avec des inconnus qui sont devenus des amis le temps d’une soirée sur une croisière de luxe so My God ! Let’s dance and take pleasure…

 

Alors suis-je trop émotive où est-ce ça la magie des voyages : déconnecter un temps.

Vivre. Rire. Pleurer. Et surtout partager. 

 

 

 

 

*   *   *   *

 

Sur mon compte Instagram, vous pourrez voir en storie ces 5 jours d’horreur…

 

Quant à moi, je vous laisse avec la vidéo qui résume, d’une autre façon, ces 5 jours dans la grosse pomme :

 

- Une parade d’Halloween qui a tenu toutes ses promesses. On a joué le jeu avec Loée et on s’est déguisé pour se mettre dans l’ambiance…

 

- Le rythme, la frénésie et cette foule, ce monde connecté en permanence. La vie qui file et toi au milieu qui savoure l’instant, qui a décidé de mettre sur pause.

 

- Des trajets en métro (merci le pass d’une semaine à 33 $ pour voyager illimité en métro) et surtout beaucoup de trajets à pieds (on a fait près de 100 000 pas en 5 jours selon l’application Pacer téléchargée pour l’occasion) !

 

 

So, see you later Friends, et n’hésitez pas à laisser un commentaire juste en dessous

si vous avez des questions ou autre…. 

 

 

« New York est la ville où l’on se sent chez soi quand on est de nulle part. » 

 

Melissa Bank

 

Tags :

Share on Facebook
Please reload

Découvrez aussi…

Rhum JM, au cœur de la tradition

2 Nov 2019

Balade en catamaran vers le Rocher du Diamant

28 Jul 2019

1/15
Please reload