Qui suis-je ?

Bienvenue dans mon univers, sous le soleil et à l'ombre des cocotiers…

En savoir un peu plus…

 

Autres thèmes d'articles :

© 2016. Création Rachel. Merci à Wix.com

L'Habitation Céron, rencontre avec le plus bel arbre de France !

11 Aug 2017

11 octobre 2016, le Zamana ou « Arbre à pluie » des jardins de l’Habitation Céron au Prêcheur a remporté le « Prix du public » du plus bel arbre de France ! Cela valait bien les 2 heures de route pour aller jusqu’à l’extrême nord Caraïbe de notre si belle Martinique !

 

Le zamana est plus que bicentenaire (il a survécu aux cyclone et à l’éruption de la Pelée en 1902 !) et est répertorié comme le plus gros arbre de l’île. Je m’attendais donc à voir un arbre majestueux, la sensation fût plus forte ! De voir au loin les enfants si petits à son pied, j’avais l’impression d’être au pays des contes de fées. Le bruit de la rivière et des chutes d’eau participe à cette magie. Le soleil perce à travers les feuillages et l’on imagine, si on garde son âme d’enfant, fées, farfadets et autres personnages de contes vivre sous ces bois. J’ai été transportée et me suis imaginée au Paradis !

La visite du jardin de l’Habitation Céron, se fait au milieu des ruines de l’ancienne sucrerie datant du 17e siècle. On ne peut visiter toutes les ruines, les bâtiments étant en cours de rénovation. La végétation luxuriante côtoie les vieilles pierres, mais le jardin est aussi un site où l’agrotourisme a pris place. Maraîchage, culture d’arbres fruitiers, bassins d’écrevisses (appelées aussi zabitants) et plants de cacao sont cultivés sur le site. Les fèves de cacao récoltées sur l’habitation sont torréfiées puis broyées afin de fabriquer du pain caco. Le chocolat est vendu dans la boutique à l’entrée de l’Habitation.

 

On a déambulé sous ces arbres majestueux, puis on a pris le sentier sous les bois qui mène à la rivière. La baignade n’était pas prévue mais la tentation de se rafraîchir un peu fut plus forte . Milo a rit  en mettant ses pieds dans le courant frais. Premier pas dans la rivière, premier pieds sur les pierres qui roulent dans l’eau… On s’est un peu éclaboussé avant de reprendre le chemin jusqu’au restaurant situé dans la rue "case-nègre", à l'ombre des carbets et non loin de la rivière.

 

Les plats servis sont confectionnés avec les produits frais de l’habitation. Quelques fleurs comestibles ramassées le matin même décorent les assiettes. On s’est régalé d’écrevisses à la plancha flambées au rhum accompagnées de frites de fruit à pain, d’une volaille avec une crème d’herbes sauvage et christophines au miel et d’un poisson pêché du jour accompagné de légumes frais de saison. Les papilles et les yeux étaient comblés. Un vrai régal.

Petite conseil, le tarif de l’entrée peut être déduit du menu, pensez à demandé la réduction lorsque vous déjeuner sur place !

Je ne saurais que vous conseiller de faire cette visite. La balade dans les jardins dure environ 1 heure. Pensez à prendre maillot et serviettes pour profiter de la baignade dans la rivière Céron. (cela vous évitera d'avoir comme Milo les fesses à l'air 😉). L'après-midi, faite une halte sur la magnifique plage de l'Anse Céron, avec son sable noir, située à quelques minutes an voiture, plus au nord.

L'Habitation Céron est ouverte tous les jours de 9H30 à 17H30 – Site internet – Tarif : 8 € adulte et 5 € enfant

 

 

"Les grandes œuvres sont celles qui réveillent notre génie"

Louis-Ferdinant Céline

 

 

Share on Facebook
Please reload

Découvrez aussi…

Rhum JM, au cœur de la tradition

2 Nov 2019

Balade en catamaran vers le Rocher du Diamant

28 Jul 2019

1/15
Please reload